text-align:center; background:#900 url(http://1.bp.blogspot.com/-3vMrVNk7dNU/TtdLG4SUILI/AAAAAAAABBI/YS43jQX9do8/s1600/template2%2Brouge.jpg) center bottom no-repeat; padding-top: 20px; padding-bottom: 215px;

Google+ Badge

LE BLOG 100% NAPLES!

mardi 29 septembre 2015


La Pharmacie des Incurables, entre alchimie et modernité : une brève description d'un lieu emblématique de Naples

D'après "Eventi Napoli"
http://eventinapoli.com/eventi/visita-guidata-della-farmacia-degli-incurabili-di-notte




ANNEXÉE À L’HÔPITAL DES INCURABLES, LA PHARMACIE DU DIX SEPTIÈME SIÈCLE SE TROUVE À L’INTÉRIEUR DE LA GARNISON DU MÊME NOM DANS LE CENTRE HISTORIQUE DE NAPLES, ELLE REMONTE À 1700, QUAND IL A ÉTÉ DÉCIDÉ DE REMPLACER L’ANCIENNE BOUTIQUE D’APOTHICAIRE QUI DATAIT DES ANNÉES 1500.

Aujourd’hui, voici un bon exemple de la rencontre entre la culture scientifique et l’humanisme à  Naples, qui témoigne de l’engagement culturel actif de la ville à l’époque des Lumières.
Conçue par l’architecte Bartolomeo Vecchioni, la pharmacie des Incurables se compose d’un salon et d’un petit laboratoire : les étagères contiennent des ampoules en verre de Murano, des vases en majolique peinte. Des fresques ornent le plafond.

La Pharmacie constitue aussi la partie la plus belle et la mieux conservée de l’ancien complexe hospitalier du royaume. Du point de vue architectural, la elle est de style baroque et rococo, et, à cette époque, elle a représenté un lieu prisé pour l’élite scientifique du courant dit « Illuminisme napolitain ».


napolidavivere.com

En somme, il s’agissait d’une vraie pharmacie moderne, enchâssée dans un ensemble de salons et escaliers en marbre, pavés en majolique et gravés d’or, avec des sculptures en bronze et des meubles raffinés en noyer. Les niches contiennent des bocaux et des ampoules en verre dans lesquels il y a des résidus de produits pharmaceutiques. Quelques unes de ces curiosités sont accompagnées du carton d’origine, qui indique le produit présent. Mais tous les cartons ne correspondent pas à ceux qui sont répertoriés dans le carnet d’ordonnances. En fait il s’agit de préparations d’origine minérale ou animales, qui témoignent de l’ancienne tradition alchimique et ésotérique, avant le tournant vers la modernité prise par cette pharmacie et en général par les progrès scientifiques et médicaux de l’époque. La présence de résidus alchimiques s’explique peut être par la demande populaire importante à laquelle la pharmacie a répondu : elle était effectivement ouverte aux patients extérieurs et pas seulement aux patients de l’hôpital.

En fait, la  fondation de la pharmacie a départagé la médecine illuministe de l’hôpital moderne, compris comme un lieu de soin et pas seulement comme un hospice. Dans la pharmacie des Incurables, l’engagement du pharmacien chimiste signe la grande conquête de la médecine jusqu’à maintenant, souvent impuissante devant certaines maladies et développements imprévus : grâce au pharmacien, le médecin a pu finalement éradiquer des maladies très diffuses et périlleuses comme la syphilis et d’autres infections vénériennes. En pratique, l’avènement de la Pharmacie des Incurables a sonné le glas des prières comme antidotes aux pathologies et aux problèmes de santé de toute nature, et a commencé, en l’absence d’antibiotiques, à soigner avec des moyens appropriés et efficaces les désordres subis par les patients et les malades de Naples.

http://www.museoartisanitarie.it/museoartisanitarie/percorsi-museali/farmacia-storica-degli-incurabili/
http://www.napolidavivere.it/2015/03/16/la-farmacia-storica-degli-incurabili-scoprire-napoli/
https://www.facebook.com/Farmacia-Storica-Degli-Incurabili-Napoli-1564363727129471/timeline/

mardi 8 septembre 2015

Quand la Nature s'en mêle... Entre tempête de grêle et lutte contre le moustique tigre en Campanie



Une énorme tempête de grêle s'est abattue sur le Golfe de Naples! Le samedi 5 septembre! Impressionnant.

Pour aller plus loin:
http://www.diariopartenopeo.it/grandinata-pozzuoli-napoli-quarto-tempesta/

Pendant ce temps, à Procida...





Au Département de biologie de l'Université de Naples "Federico II", on travaille sur un projet d'utilité publique: étudier les populations de moustique tigre pour en débarrasser nos campagnes. (http: //star.evosexdevo. ue).

Cette espèce de moustique (Aedes albopictus), originaire d’Asie et arrivée en Italie il y a environ 20 ans, est extrêmement dangereuse pour la santé car elle transmet des maladies graves. Pour collecter des données et analyser la situation présente, l’objet de l’étude s’est porté sur Procida, où les populations de moustiques sont importantes.

Ces jours-ci, en effet, une équipe de chercheurs dirigée par le Dr Marco Salvemini, a commencé à explorer l'île, en capturant les moustiques et en amassant des données, proposant aux habitants de Procida de participer à ces recherches, grâce à un questionnaire et en demandant aux gens l’autorisation d’accéder aux jardins privés, là où les moustiques sont les plus nombreux.

Les habitants de Procida ont montré un réel intérêt pour cette initiative, car les insectes provoquent des soucis largement répandus.
Compte tenu des caractéristiques géographiques de l'île (seulement 3,7 km carrés) et la forte densité de la population (environ 11.000 habitants), Procida est susceptible de devenir un site idéal où appliquer des méthodes nouvelles de contrôle et d’éradication du moustique tigre (technique de stérilisation ou SIT). En fait, les caractéristiques de l'île rendraient une éventuelle nouvelle infestation plus difficile par rapport à tout autre endroit du continent.


Abbaye San Michele à Procida


La technique de la stérilisation des insectes a été appliquée en Italie, sur une base expérimentale, pour la première fois dans les années 80, contre la mouche méditerranéenne des fruits, précisément à Procida. Cette technique est maintenant utilisée avec succès partout dans le monde contre différentes espèces d'insectes nuisibles.

"L'élimination de ce moustique – a dit le département de biologie - serait un grand avantage pour tous en termes de santé publique et en termes d'image:"Plus de moustiques sur les 'îles Graziella, Arturo, et Postino. "L'administration de la ville a accueilli l'initiative favorablement et est d’accord pour signer un projet d'accord avec le Département de Biologie de Federico II, et à faire de Procida un lieu expérimental pour l’éradication du moustique tigre de ses terres, en appliquant des procédés biotechnologiques respectueux de l'environnement.

Dans les mois à venir, nous allons continuer à distribuer à tous les citoyens le questionnaire préparé par l'équipe, visant à démontrer la sensibilité de Procida à ce problème et la forte volonté de coopérer  de ses citoyens".

D'après "Il Mattino" 03/09/2015



http://star.evosexdevo.eu/unita-di-ricerca-marco-salvemini.php
https://www.docenti.unina.it/marco.salvemini