text-align:center; background:#900 url(http://1.bp.blogspot.com/-3vMrVNk7dNU/TtdLG4SUILI/AAAAAAAABBI/YS43jQX9do8/s1600/template2%2Brouge.jpg) center bottom no-repeat; padding-top: 20px; padding-bottom: 215px;

Google+ Badge

LE BLOG 100% NAPLES!

samedi 15 novembre 2014

Brocéliande à Ischia

Brocéliande à Ischia, Campanie


Ce jour-là, j'ai décidé de me rendre à la pointe ouest de l'île, avec deux ou trois objectifs de visite:
-le sanctuaire de la Madonna del Zaro
-la Villa Visconti
-le sanctuaire de San Francesco
Je pris mon vélo électrique, me rendis à Lacco Ameno sur le chemin du parc Negombo, et entamai la montée sur la route de Forio. C'est impressionnant, la route est de la taille d'une départementale, et les gens roulent un peu... comme des fous. De toute façon, la circulation à Ischia, c'est: tu peux faire ce que tu veux tant que tu ne te mets pas en danger. Les conducteurs ont des réflexes affûtés. Heureusement!


Carte de l'île, voir la pointe nord-ouest pour se repérer

En haut de la côte, je tourne à droite direction "Giardini della Mortella".
Je décide d'abord de me rendre à la Villa Visconti. 
Le propriétaire de la villa, un cinéaste italien, Lucchino Visconti, est bien connu des cinéphiles françaises pour les films phares qu'il a réalisé et qui ont tous été célébrés en France, comme "le Guépard", "Mort à Venise", "Rocco et ses frères".
Cortesia Matching point

Ce qui me plaisait bien, c'était la villa et son point de vue sur la mer. Car je me suis sentie étrangère dans cet univers cinématographique des années 60-70 qui ne me parlait guère...et certains des films m'avaient ennuyée.
Mais, petit à petit, il s'est passé quelque chose.
Je sentais un coeur battre, et ce n'était pas le mien. Je voyais des images, je ressentais des sensations, mais ce n'étaient pas les miens. J'ai dû aller au-delà de mes souvenirs et préjugés que j'ai sur cette époque pour écouter ces voix et sensations. C'était comme une forme indistincte qui se dessine sur l'horizon mais j'étais trop loin pour la discerner et la reconnaître. Je sentais cette masse sensorielle à mes côtés et je ne savais pas si elle était positive ou négative.
Bref, je suis passée à autre chose.
J'ai poursuivi ma route, mais la sensation d'étrangeté m'a poursuivie.


Il Santuario della Madonna del Zaro à Ischia

La route en terre battue se poursuit jusqu'au cap au nord de Forio (voir petite carte à droite) dans une végétation exubérante. J'ai découvert le sanctuaire de la Madonna del Zaro.


Vue de la villa Visconti
Voici la Madonna del Zaro
Il Zaro est un bosquet dans lequel la Vierge est apparue à de nombreuses personnes, principalement des jeunes gens, vêtue de blanc et portant un message de paix et de prière.
Le lieu est charmant, marqué par une végétation de terre acide.
Très pieux, les gens de la région fleurissent et mettent des bougies
Entre les pierres en granit gris de forme étrange, les résineux, la lumière voilée par un réseau dense d'arbres, il ne s'agit pas d'Ischia aux maisons blanches en terrasses recouvertes de bougainvillées. L'ambiance est autre.



Ces formes étranges de pierres... ces troncs, ce calme un peu réservé dans une nature par ailleurs exubérante....



genre pierre levée, dolmen



sorte de menhir, Obélix, où es-tu?
Rien à voir avec cette vue de Lacco Ameno, à 4-5 km de là:



car voici le type d'habitation en granit et tuiles qu'on y trouve, adossée à une colline plantée de chênes verts et de résineux, avec, comme concession à l'origine méditerranéenne, quelques hibiscus et lauriers roses...


Bref, c'était une ballade d'une ambiance étrange et décalée, le temps d'un saut dans le temps.


Pour plus d'informations:
http://www.madonnadizaro.it/
(en italien)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire