text-align:center; background:#900 url(http://1.bp.blogspot.com/-3vMrVNk7dNU/TtdLG4SUILI/AAAAAAAABBI/YS43jQX9do8/s1600/template2%2Brouge.jpg) center bottom no-repeat; padding-top: 20px; padding-bottom: 215px;

Google+ Badge

LE BLOG 100% NAPLES!

mardi 20 janvier 2015

La Certosa di San Martino, colline du Vomero, à Naples

Chers Lectrices et Lecteurs, 
dans ce blog vous trouverez des articles sur Naples et la Campanie. C'est un journal de voyage écrit au gré de mes déplacements et sensations dans cette belle région d'Italie dont je suis amoureuse. J'ajoute également des traductions d'articles de la presse italienne concernant Naples et sa région, qui me paraissent intéressants pour qui s'intéresse à la Campanie.

La Certosa di San Martino ouvre ses souterrains gothiques pour la première fois


La Certosa di San Martino, courtoisie Napoligrafia.it

Ouverture des souterrains gothiques de la Certosa di San Martino, au Vomero, le 24 janvier.

Les souterrains gothiques de la Certosa di San Martino ouvriront au public le 24 janvier prochain.  L'ouverture, initialement prévue le 11 novembre dernier, a été reportée.
Le lieu est magique. Le visiteur y accède après un parcours dans le complexe architectural et dans les jardins. Ces souterrains constituent le ventre de la Certosa (ou "chartreuse"), c'est l'endroit le plus ancien de l'édifice, qui abrite des éléments architecturaux datant des années 1300 et qui renferme un trésor d'oeuvres d'art. Certaines ont déjà été présentées au public, comme la "Vierge à l'Enfant" de Tino de Camaino. Cette oeuvre représente l'art propre à Camaino, qui a construit cette basilique qui défie le temps, dont les souterrains constituent la base. La Certosa s'élève le long des pentes escarpées de la colline du Vomero. Afin d'assurer au mieux les visites, des travaux de mise en sécurité et de nettoyage des oeuvres sont en cours, ainsi que la mise en place d'un parcours muséal, grâce à l'engagement de la directrice, Madame Rosanna Muzzi, et de la Direction des Musées de Naples.


Le cloître de la Certosa courtoisie tuttocitta.it

Histoire de la construction de la Certosa di San Martino

Le projet initial de basilique de Tino di Camaino s'appuyait sur des structures défensives préexistantes qui appartenaient à l'ancien château de Belforte. Les siècles suivant ont modifié le complexe. Des artistes divers y ont travaillé après di Camaino, comme Attanasio Primario. De l'emplacement originel ne restent que les souterrains gothiques qui sont grandioses. Il y eut un projet d'agrandissement de la Certosa, confié à l'architecte Giovanni Antonio Dosio, pour passer du style gothique sévère au style baroque précieux et raffiné. Le 6 septembre 1623, le chantier préposé à la rénovation de la basilique a mis en place une collaboration avec l'architecte Cosimo Fanzago, et ce jusqu'à la fin de 1656, malgré quelques vicissitudes. Comme les experts l'écrivent:"Cosimo a transformé les décorations géométriques traditionnelles en décorations  composées de feuillages, de fruits, de volute stylisées, dont les effets chromatiques et volumétriques donnent un caractère de réalisme et de sensualité extraordinaire. C'est ainsi que San Martino est devenu le lieu d'expérimentation par excellence de l'ornementation de l'époque, dans les années 20 et 30 du XVIIème siècle".
Après Fanzago, d'autres architectes ont collaboré à la transformation de la Certosa, comme Nicola Tagliacozzi Canale, qui a travaillé dans le petit cloître adjacent au Réfectoire, ainsi que Andrea Canale Tagliacozzi, qui a conçu, par exemple, la décoration orientaliste de quelques endroits du Quarto, dont les fresques sont l'oeuvre du peintre Crescenzio Gamba. Le complexe historique a subi des dommages pendant la révolution de 1799, puis a été occupé par les Français, ensuite a subi la suppression des ordres religieux et le départ des moines, pour finalement être transformé en musée.
Dans quelques jours, la réouverture de ce lieu caché et mystérieux de la Certosa di San Martino sera l'occasion pour Naples de redécouvrir ses origines les plus anciennes.
Le cloître vue extérieure courtoisie fotoeweb.it



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire