text-align:center; background:#900 url(http://1.bp.blogspot.com/-3vMrVNk7dNU/TtdLG4SUILI/AAAAAAAABBI/YS43jQX9do8/s1600/template2%2Brouge.jpg) center bottom no-repeat; padding-top: 20px; padding-bottom: 215px;

Google+ Badge

LE BLOG 100% NAPLES!

mardi 7 avril 2015

LA PASTIERA NAPOLITAINE, UN DESSERT AUX SAVEURS MYTHOLOGIQUES


La pastiera napolitaine est un dessert servi à Pâques

LA PASTIERA EST UN DESSERT TYPIQUEMENT NAPOLITAIN SERVI À PÂQUES EN CAMPANIE. LABELLISÉ DANS LA CATÉGORIE “PRODUIT AGROALIMENTAIRE TRADITIONNEL DE CAMPANIE”. AVEC LE CASATIELLO, C’EST LE METS PRÉSENT SUR LA TABLE DU DÉJEUNER DU DIMANCHE DE PÂQUES.

la pastiera: suorevisitazione.it



La pastiera est un gâteau avec une pâte sablée farcie d’une préparation à base de ricotta, de sucre, d’oeufs, de blé bouilli dans du lait et des arômes suivants, figurant dans la recette classique: cannelle, fruits confits et écorces d’oranges.
Les Napolitaines la font uniquement le jeudi saint (quand la soupe de moules est au menu au dîner), ou le jour suivant, mais on peut le trouver aussi dans toutes les pâtisseries de la ville.

La pastiera: origines mythologiques

La pastiera et Parténope – Une légende parle de la pastiera et de la sirène la plus célèbre de Naples. Ce dessert vient en fait d’usages païens et des offrandes votives pour le printemps. La légende semble être liée au culte de Cérès, déesse de la terre et de la fertilité, dont les prêtresses portaient un oeuf en procession. En fait, dans les allégories classiques, l’oeuf est symbole de renaissance et ce symbole a été repris par la tradition chrétienne. C’est précisément dans les couvents des divers ordres chrétiens que la recette fut perfectionnée, pour arriver jusqu’à nous sous sa forme actuelle, à l’instar de ce qui s’est passé pour la “Santa Rosa” au couvent de Furore. Ce sont les soeurs du Couvent de San Gregorio Armeno qui ont conçu une recette particulièrement célèbre. Pour ce qui est du lien entre la pastiera et la sirène, la légende dit que, un beau jour, les habitants de la ville ont décidé de faire des offrandes à la sirène, après avoir entendu l’un de ses chants doux et mélodieux. Pour la remercier, sept jolies fillettes furent chargées de lui remettre des dons de la nature: de la farine, de la ricotta, des oeufs, du blé, de l’eau de fleurs d’oranger, des épices et du sucre. La sirène remit ces offrandes aux dieux, qui, mélangeant “divinement” ces ingrédients, les lui rendirent sous forme de pastiera. À l’instar du Casatiello*, la pastiera figure dans la “Gatta Cenerentola” de Giambattista Basile, l’une des fables du Pentamerone**.

Le livre du Pentamerone, openlibrary.org
D'après "Il Mattino" du 05/04/2015

*casatiello: brioche de Pâques, généreusement farcie
** Pentamerone: recueil de contes édités de 1634 à 1636, antérieur aux contes de Perrault et de Grimm.


Pour aller plus loin...

http://forumromain.canalblog.com/archives/2010/08/13/18802027.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire